Edition indépendante Angers 49 - Pays de Loire

NOS AUTEURS

Jean-Paul Fosset
Jean-Paul Fosset : auteur du petit pavé

Biographie

Enseignant, puis rééducateur en psycho-pédagogie, thérapeute de couples et de familles, juge assesseur au tribunal pour enfants de Troyes, concerné par la question sociale, la géopolitique et les ...
Accéder à la fiche complète
Tous les auteurs
Retrouvez-nous sur Facebook

Poésie >> Coll. Le Semainier

Un semainier est un petit meuble de rangement à sept compartiments, un pour chaque jour de la semaine.
Le Semainier, un recueil pour chaque jour de la semaine...

Collection de poésie dirigé par Jean Hourlier

Déclives - Photo declives.jpg

Déclives

de Michel Santune


Résumé

tu te revois
enfant

ce visage étonné
était-ce vraiment toi

et ce regard fouillant dans les recoins de l’invisible
était-ce vraiment toi

cette écume de chair enroulée sur le feu d’un chagrin
innommé

était-ce vraiment toi qui parlais aux collines
aux pierres et aux plaines

qui enlaçais les arbres de tes deux bras mourants

était-ce vraiment toi

l’écharde du fini
enfoncée dans ton cœur en témoigne pourtant




Juin 2017
ISBN : 978-2-84712-534-4
60 pages - Format : 13x21 - 10 €uros



Accéder à la fiche complète
Veladores - Photo couv-veladores_ok.jpg

Veladores

de Corinne Lagenèbre


Résumé

Je voyage
au-dessus de mes arbres nocturnes
dont les feuilles de songes s’égouttent
me livrant leurs parfums étranges
des arbres dont chaque branche conte
les passants
les pendus
les aurores
les orages.

La nuit je déchiffre les pas
j’invente des mots aux voix
je m’étends comme se déroule
l’ombre du soir,
je me déroule comme s’apprête
à bondir
le serpent.



Mars 2017
ISBN : 978-2-84712-527-6
76 pages - Format : 13x21 - 10 €uros



Accéder à la fiche complète
Seuls les oiseaux sont libres - Photo oiseaux-1.jpg

Seuls les oiseaux sont libres

de Catherine Andrieu


Résumé

Dire c’est qu’un chat c’est qu’un chat qu’un chat.
On dirait que ce serait qu’un chat mais moi.
Le cœur, les reins, la rate on m’enlève six kilos ma vie jetée là dans ces six kilos on dirait qu’elle serait jetée là dans ces six kilos plus les os plus les poils plus la vie que du quantifiable toi mon. Et combien ça pèse une vie.
On t’arrache on t’arrache à moi s’il meurt il meurt et puis c’est tout.
Ça fait mal le paysage blanc sur bleu sans toi bobo maman.
Si tu meurs je meurs aussi et puis c’est tout.



Decembre 2016
ISBN : 978-2-84712-515-3
80 pages - Format : 13x21 - 10 €uros



Accéder à la fiche complète
Les grands germes ventriloques - Photo grands-germes.jpg

Les grands germes ventriloques

de Jean Hourlier


Résumé

L’altitude impondérable

Visage inassouvi, délavé d’arcs-en-ciel,
vers le ciel inclément tu tends ta face blême. –
Voudrais-tu la verrouiller, l’altitude impondérable ?

Délivre le cristal ta lèvre ensanglantée
d’où pendent les lambeaux obscurs de ton langage !
Et le dernier prodige, et l’oiseau scintillant,
tout comme les noctuelles vénéneuses, veillent
sous la hache de l’astre aux pavots calcinés...

Tu es à genoux, dans la cendre, dans l’ici,
qui grince comme un cri malhabile à la vie.
Quelle voie te frayes-tu, conquérant d’abîmes
et d’ailleurs safranés affligés de désastres
où tes soleils rougeoient à la fleur des ténèbres ?

Car tes gestes d’amour, apeurés en flagrant
délit d’une légende établie contre toi,
ne savent arracher assez ton cœur saignant !



Decembre 2016
ISBN : 978-2-84712-520-7
70 pages - Format : 13x21 - 10 €uros



Accéder à la fiche complète
La fenêtre côté jardin - Photo couv-fenetre_imp.jpg

La fenêtre côté jardin

de Bernard Bourel


Résumé

    Par la fenêtre :
    Le jardin depuis son entrée au jour
 jusqu’à sa retombée en terre d’avant lui

    Le jardin pris au jeu brouillon
des oiseaux, jardin théâtre du seul
mouvement de vivre.

    Par la fenêtre,
    Une leçon de respiration.



Octobre 2016
ISBN : 978-2-84712-509-2
50 pages - Format : 13x21 - 8 €uros



Accéder à la fiche complète
Le festin de fumée - Photo couv-festin_couv-1.jpg

Le festin de fumée

de Denis Hamel


Résumé

oh visage trouble de l’inconséquence
retourne au néant de n’avoir pas aimé
alors scarifié le houblon d’or
rendra écho de cette incohérence

sanctifie notre amitié aux rythmes des breloques
nous, les éprouvés, les attachés
la douceur pour celle qui souffre en silence
douleur pour celui aux psychiatriques liaisons

vois ce bosquet d’hiver. les arbres électriques
ont des branches en forme d’écriture
un mausolée carré, imposant sa présence
minérale, sculpte la clairière du pays

de petites mains de bébé hésitent et tâtonnent
le velours noir dans l’épaisseur de la nuit
lassées sans doute par tant de notations
que déchire le son de minuscules clochettes



Juillet 2016
ISBN : 978-2-84712-501-6
86 pages - Format : 13x21 - 12 €uros



Accéder à la fiche complète
Se défaire - Photo couv-se-defaire_mise-en-pag.jpg

Se défaire

de Elisabeth Launay-Dolet


Résumé

Il me faut convoquer la nuit
Lui faire bonne figure

La nuit est partout, pleine, profonde
Elle pleure doucement sur ton épaule
Elle sombre sur ton sein amoindri
Elle froisse ton cœur, glace tes mains
[…]

La toute-puissante nous jettera à terre
sans rémission, nous expulsera
de nos songes et de larmes suffoquant
nous demanderons grâce

Elle nous sera donnée



Mai 2016
ISBN : 978-2-84712-484-2
82 pages - Format : 13x21 - 10 €uros



Accéder à la fiche complète
dans la main de l'aube - Photo dans-la-main.jpg

dans la main de l'aube

de Nicolas Gille


Résumé

si peu de brumes te suffisent
pour illimiter des voyages
entre ciel et mer qui se mêlent
Si peu de présences, si frêles –
des voiles, des ailes – ouvragent
l’étoffe du jour compromise
            (présences)

        oublie, oublie les soirs sévères
        saturés d’absolu, de vide
        Dans ce bol, dans ces mains, dépose
        tes fatigues, oh pas grand-chose
        va, rien de grave, mais solide
        et qui connaît son poids de terre
            (terre des fatigues)



Janvier 2016
ISBN : 978-2-84712-473-6
100 pages - Format : 13x21 - 12 €uros



Accéder à la fiche complète
Miroir sans issue - Photo miroir.jpg

Miroir sans issue

de Michel Passelergue


Résumé

C’est juste un peu de buée. Là, en surface, toute mémoire sourde. La condensation d’images lointaines – les plus promptes à s’enfoncer dans un envers nocturne. Sous le miroir d’encre, le temps s’était infiltré, pesant sur nous qui traversions une écume noire, tournions des sommeils coagulés. Soyons de rivière, lumière à rebours ou folie errante. Vivons de notre absence. 



Juillet 2015
ISBN : 978-2-84712-456-9
68 pages - Format : 13x21 - 10 €uros



Accéder à la fiche complète
D'infiniment de pluie et d'aube - Photo 1ere-de-couv-d__infiniment-o.jpg

D'infiniment de pluie et d'aube

de François Folscheid


Résumé

« Je ne vois plus que boue, cendre, dérive de la source. Où est le chant, où est l’enfance, où est le rivage ?
Je ne vois plus le reflet de l’eau au fond des miroirs ; je n’entends plus la corne de fraîcheur au tremblé des rêveries.
Tout se tait, s’éloigne et s’efface.

Seul, le rougeoiement du ciel, au matin, est rouge d’une attente qui embrase l’horizon. »


La pluie. L’aube. La mélancolie – l’espoir. C’est cette tension qu’habite D’infiniment de pluie et d’aube.
François Folscheid ne détourne pas son regard des « vérités sombres » : car ce sont « des vérités », quand « presque tout le reste est mensonge » (Paul Éluard, L’Évidence poétique). Perte, souffrance, attente..., thèmes du lyrisme mélancolique, chantent ici d’une voix discrète et sans emphase, qui préserve l’intime, la communication de cœur à cœur, presque le silence. « Et l’ombre en devenait amie. » (Patrice de La Tour du Pin, Une Somme de poésie, I).



Juin 2015
ISBN : 978-2-84712-460-6
88 pages - Format : 13x21 - 12 €uros



Accéder à la fiche complète