Edition indépendante Angers 49 - Pays de Loire

NOS AUTEURS

André Roulet
André Roulet : auteur du petit pavé

Biographie

André Roulet, syndicaliste issu du secteur finances, secrétaire confédéral et trésorier de la confédération Force ouvrière, a assumé diverses responsabilités au sein du Conseil économique et social ...
Accéder à la fiche complète
Tous les auteurs
Retrouvez-nous sur Facebook

LA REVUE DE PRESSE, la presse en parle01-09-2009

Desjardin  Passer de la colre  la matrise de sa vie  - Photo desjardin-janv-2009.jpg

Desjardin « Passer de la colère à la maîtrise de sa vie »

Vous êtes de retour dans le Sud-Aveyron après cinq ans d'absence et votre démission de vos fonctions de maire de La Couvertoirade. Qu'avez-vous fait pendant toutes ces années ?

J'ai recherché dans une dizaine de départements un lieu pour continuer à faire ce que j'ai fait pendant 20 ans à La Salvetat, sur le plateau du Larzac, que j'ai dû quitter à ma retraite professionnelle... Créer un lieu a toujours été mon objectif, pas seulement un lieu de racines, plutôt un lieu de rencontres et d'échanges qui permette aux gens de se rapprocher, de baisser les barrières, de débattre, pas simplement autour de l'écologie et de la gauche, mais quelles que soient les origines et les idéologies... Mes capacités financières ne m'ont pas permis de trouver ce lieu jusqu'à ce que Jean-Pierre Romiguier (le Sac du Berger) ne me propose, cette ancienne maison forestière près de Layrolle, dans la vallée de la Sorgue que j'ai souvent défendue face aux divers risques de pollution. Dans un premier temps, on va y aménager un habitat privé, puis, rapidement, un lieu pour recevoir plusieurs publics autour d'animations socioculturelles, en complémentarité avec ce qui se fait ailleurs dans la vallée (lire ci-contre).

Et, parallèlement, vous avez écrit ce livre, intitulé « Une vie pour... Ici et là-bas, solidaire » ! ?

Des amis, je pense notamment à l'anthropologue Emmanuel Terray, m'ont invité à écrire l'histoire de ma vie militante, mais en partant de mon enfance, des interdits du père, paysan paupérisé, et des deux guerres que j'ai connues (la Seconde Guerre mondiale et la guerre d'Algérie chez les paras, ndlr) qui ont participé de mes choix de vie... Après l'Algérie, qui a eu l'effet d'un révélateur, dans toutes les luttes que j'ai menées et auxquelles j'ai participé, j'ai toujours cherché une alternative, qu'elle soit ouvrière, paysanne, sociale, pour un vivre mieux ensemble, pour passer de l'humiliation à l'organisation collective des gens, aventure collective qui donne un sens à la vie et rend sa dignité à la personne humaine. J'ai été l’outil des gens dans la colère et je me suis alors employé, à leurs côtés, à passer de la colère à la maîtrise de sa vie... Ce livre, je l'ai écrit pendant toute cette période, en nomade, chez des amis du réseau Accueil Paysan, au Pays basque, en Vendée, dans le Finistère, en Haute-Saône, en Isère... C'est une sacrée thérapie, l'autobiographie, il ne faut pas tricher avec sa mémoire...

Justement, avec le recul, y a-t-il des combats que vous regrettez d'avoir menés ?

Je reste sur les mêmes valeurs qui m'ont animé ces dernières années, les choses que j'ai faites à travers les associations Accueil Paysan et Peuple et Culture. Je crois en l'éducation populaire pour repenser la société, une société redistributive ; je reste acquis à l'écologie politique, une écologie qui n'est pas qu'environnementale, mais qui participe de la vie des gens. On assiste ces dernières années à l’atomisation des gens qui s'en réclament, mais je soutiens Cohn-Bendit et son projet de rassemblement pour les Européennes. Enfin, je crois en la solidarité internationale, à la réorganisation de solidarités concrètes, et je vais participer bientôt aux rencontres du Comité catholique contre la faim (CCFD) sur le sujet. Lutter contre l'injustice, c'est un combat permanent. L'injustice, c'est quelque chose qui est organisé, ce n'est pas le hasard, mais ça ne veut pas dire qu'il faut la subir sans chercher à s'organiser en face....

Recueilli par Hugues CAYRADE
Midi-libre – 26 janvier 2009


Toutes les revues de presse