Edition indépendante Angers 49 - Pays de Loire

NOS AUTEURS

Association Cépaje
 Association Cépaje : auteur du petit pavé
Retrouvez-nous sur Facebook

L'OUVRAGE du Petit Pavé

Délits d'encre, n° 13 - Photo couv-delits-13-ok.jpg

Délits d'encre, n° 13

de Collectif

Guère épais ou Manifeste pour la petite édition

Résumé

Les mots du Délit

« Ce n’est pas la violence mais le bien qui supprime le mal »
Guerre et paix - Léon Tolstoï


Vous-êtes vous déjà demandé pourquoi vous pouvez tenir un livre entre vos mains ?
Eh bien, ne cherchez pas de réponse philosophique du  genre « c’est un outil qui permet de résister », ou encore « c’est pour accéder à la culture ». Car c’est tout simplement parce qu’il existe. Et s’il existe, c’est parce qu’un éditeur s’est intéressé à un manuscrit puis à un auteur, puis qu’il a pris le risque de l’éditer. 
Bien sûr il est désormais possible de « faire » un livre à l’unité par Internet, donc de faire exister un livre sans prendre de risque. Mais qui, dans ce cas, en dehors des proches et de la famille de l’auteur, osera lire un livre – pour lequel aucun tiers n’a pris le risque d’investir son argent, son temps – juste pour son style, son univers ?
Autrement dit, sans éditeur, pas de livres, et sans risque, pas d’édition. 
Même si par ces temps de zapping, d’éphémère, de marchandisation de tout et des restes, l’avenir de l’édition – et notamment la petite édition – n’est « guère épais », elle est là, elle résiste et continue de prendre des risques ! Pour s’en convaincre dans ce numéro, un méli-mélo de textes du Petit Pavé et de l’Autre LIVRE retrouvés pour l’occasion, une nouvelle pour conserver le goût de l’écriture et, pour l’exemple, des archives des « Lettres françaises » de 1944, qui nous encouragent malgré les évènements à poursuivre le risque de délit d’encre. 


Quatrième couverture

Gérard Cherbonnier, l’un des animateurs des éditions du Petit Pavé est un des fondateurs de l’association internationale des éditeurs indépendants « l’Autre LIVRE » née en 2002 et qui comprend aujourd’hui plus de 200 éditeurs adhérents. Il en a été pendant de nombreuses années le trésorier puis le président jusqu’en mars 2016.
Cette fin de mandat a été l’occasion d’archiver, parfois même pilonner, les documents de travail comprenant interventions, articles, revendications, etc.
Même si cela ne peut être considéré comme un testament n’ayant pas d’héritage possible philosophique, idéologique en matière de défense de l’édition indépendante, celle-ci étant très liée à l’environnement politique, culturel, sociétal de son époque, la publication des documents et interventions présentés ici (tous issus de « l’Autre LIVRE » et non pas seulement de Gérard Cherbonnier) est un témoignage intéressant des combats menés et encore à mener. 

Il est écrit dans la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 : « La libre communication des pensées et des opinions est l’un des droits les plus précieux de l’homme ; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement... »
Il est écrit également à l’Article 1 : « Tous les êtres naissent libres et égaux en dignité et en droits ».
Il est écrit dans la Déclaration des Droits de l’Homme version 1948, que « la loi est la même pour tous, elle doit être appliquée de la même manière pour tous ».

Mais alors, pourquoi les livres édités ne naissent-ils pas libres et égaux en droit ? Pourquoi n’ont-ils pas tous droit à la même médiatisation, à la même diffusion ?



Caractéristiques
Août 2016
ISBN : 978-2-84712-507-8
86 pages - Format : - 10 €uros

FRAIS DE PORT OFFERTS !

L'AUTEUR